Comment ne pas se mettre en colère

Comment ne pas se mettre en colère

Comment se manifeste la colère ? Quelles en sont les conséquences ? Vous aimeriez apprendre à la canaliser ? Voici les étapes essentielles, à suivre, pour ne pas céder face à certaines situations de la vie quotidienne.

Qu’est-ce qui provoque la colère ?

Qui n’a jamais été en colère dans sa vie ? Que ressentez-vous quand vous êtes dans cet état ? Savez-vous mettre des limites à ce sentiment ô combien incontrôlable ?
La colère se traduit par un sentiment affectif passager et parfois accompagné de réactions violentes et brutales. Ce sentiment est provoqué par de nombreuses raisons au quotidien, à savoir :
● Ça peut être lié à une blessure psychique ou physique,
● Un manque, une frustration,
● De la jalousie, de l’envie...etc.
Il existe deux nuances de colère, on peut distinguer d’une part :
1. Le mécontentement, désignant des sentiments subjectifs tels que l’agacement ou l’irritation. Et d’une autre part,
2. La violence, désignant l’état de furie ou de rage intense entraînant des blessures tant bien physiques que psychologiques.

Les causes de l’état de colère

La colère est déclenchée pour de nombreuses raisons. Et les répercussions dépendent du caractère de chaque personne. Certains arrivent à la canaliser ou à la cacher, d’autres préfèrent céder et évacuer leur colère intérieure pour qu’une fois calmes, ils ne ressentiront pas de culpabilité.
Certains vous diront de vous autoriser à la colère, mais à force d’y céder, surtout pour les moindres petites choses de la vie, vous ferez de cet état, votre point faible.
On n’est jamais susceptible pour “rien”, il y a des antécédents à tout. Si vous êtes constamment :
● Sujets à des critiques sur votre physique, votre mentalité, votre niveau intellectuel, votre religion, vos choix de vie...etc.
● Entourés de personnes toxiques et anxiogènes.
● Stressés au boulot… ou autres.
Donc, c'est tout à fait normal que la moindre petite chose vous agace. Alors, apprenez à assumer votre susceptibilité, en tirer du positif et avancer dans la vie.

Apprendre à gérer sa colère

Comment apprendre à gérer sa colère et avancer ? C’est très simple, ayez du courage et :
● Développez votre mental.
● Lancez-vous des défis. Quand vous réussissez, il n’y a pas grand-chose qui vous atteigne !
● Éloignez-vous des personnes toxiques.
● Recentrez-vous sur vous-même et faites ce que vous aimez.
● Ne cherchez pas à plaire aux autres mais essayez plutôt de vous plaire à vous-même.
● Changez de boulot ! Le stress au boulot est la cause la plus fréquente engendrant de la colère pour les moindres incidents.
● Occupez-vous.
● Trouvez de nouvelles passions. Il y en a tellement, notamment : la peinture, l’écriture, le dessin, le chant, la musique, la boxe, la natation, la cuisine… etc.
● Évitez de fréquenter des personnes négatives. Les personnes qui procrastinent n’ont aucun but dans la vie, et donc auront tendance à vous tirer vers le bas sans que vous vous en rendiez compte. Leur procrastination vous irrite, inconsciemment, et ça déteint sur votre humeur.
● Entourez-vous de personnes positives et qui vous poussent vers le haut.
● Revoyez vos priorités ! Fixez-vous des objectifs ! ● Voyagez seul, (pourquoi pas ?) Partez en quête de vous-même et de votre propre bonheur , en découvrant un autre pays. Et en plus, le fait de vous éloigner des gens qui vous ennuient, va vous faire du bien. Vous reviendrez requinqués et prêts à conquérir le monde !
● Ne vous laissez pas affecter par les choses dont vous n’avez aucun contrôle dessus.

Recourir à d’autres méthodes.

Attention, il n’y a pas que des raisons tierces qui vous mettent en état de colère. Peut-être que vous-même, jalouser et enviez, sans faire exprès, les personnes de votre entourage, et ainsi votre colère bascule vers un sentiment de haine ?
Ou que vous êtes la personne qui procrastine tout le temps ?
Ne laissez pas cette jalousie et cette envie vous consumer. Essayez, plutôt, de réussir comme les gens que vous enviez, ou faites mieux qu’eux en vous en inspirant et en les modélisant.
Certaines personnes ont du mal à demander de l’aide mais pourtant il le faut, parfois.
Si vous ne parvenez pas, par vous-mêmes, à gérer vos émotions, en l’occurrence, votre colère, n’est-il pas mieux de passer à la vitesse supérieure ?
Consulter un professionnel n’a rien de mal, bien au contraire. Le fait de discuter avec un étranger, de vos problèmes en toute sécurité et sans être jugé, est tellement rassurant ! Le fait d’être écouté, et compris, réduit déjà le stress. Et c’est tout bénef’ !

Conclusion

Pensez à votre santé mentale,concentrez-vous sur ce dont vous avez la maîtrise , pensez à vous, créez votre propre bonheur en passant à l’action et en ne le remettant pas dans les mains des autres ! Votre corps, votre esprit et votre cœur sont les seuls amis qui vous accompagneront toute votre vie !