Comment arrêter de penser à court terme ?

Comment arrêter de penser à court terme ?

Faire le tour du monde, changer de vie ou de carrière… Peu importe l’objectif. Il faut du temps, de la persévérance pour réaliser un projet et surtout de la motivation, mais encore faut-il savoir la garder. En lisant cet article, vous saurez comment arrêter de penser à court terme car je vais vous dévoiler les 8 points clés pour vous permettre de vous focaliser sur le long terme, quoiqu’il arrive.

1) Fixer un objectif

Tout part d’une idée, d’un rêve ou d’une passion. Et la clé de la réussite à long terme réside dans la détermination, la persévérance et les raisons qui vous poussent à accomplir cet objectif.
Se fixer des objectifs c’est bien. Les atteindre, c’est mieux !
Restez authentique et rationnel. Pensez à tous vos objectifs dans la vie, et fixez celui qui est le plus “réalisable mais surtout celui que vous désirez le plus que tout, comme par exemple : acquérir une maison, changer de carrière, entreprendre une activité à votre propre compte… ou autres.

2) Rester motivé à long terme

Lorsqu’un projet est abouti, ayez en tête qu’il y a tout un travail derrière et énormément de courage.
Rencontrer des obstacles ne veut pas dire que vous devez laisser tomber. Au contraire, rien n’est facile dans la vie. Comme dit le dicton Anglais “no pain no gain” ce qui correspond à “y a pas de résultat sans effort”.
Alors comment faire pour rester motivé ?
Pour atteindre des objectifs dans la durée, Il faut avoir un mental d’acier, de la détermination, du courage et de la passion.
Effectivement, les personnes portées par leurs rêves sont les plus motivées car elles sont passionnées et déterminées quoiqu’il arrive.

3) Se préparer à l’échec et nourrir sa motivation

“L’échec” est l’étape cruciale à dépasser ! Car oui, c’est là où les gens ont tendance à lâcher prise et abandonner, se sous-estimer et croire qu’ils ne sont pas à la hauteur.
On ne peut pas supprimer les obstacles mais on peut les contourner et les surmonter !
Des problèmes d’ordre personnels ou professionnels peuvent surgir et entraver votre chemin, et il est fort probable que vous aurez des coups de démotivation. En revanche, si au premier échec, vous baissez les bras, vous n’allez pas faire longue route ! Il est inutile de vous blâmer car mettez-vous bien en tête que l’échec fait partie du processus d’apprentissage.
Nourrissez votre motivation avec enthousiasme. Considérez votre projet comme une mission et délimitez-la dans le temps, par exemple :
"Dans un an, jour pour jour, je serai propriétaire d’une belle maison avec piscine”.
Ou “dans 6 mois je serai au bord d’un bateau de croisière”.
Ou bien “dans deux ans je serai mon propre patron et je gagnerai ma vie de ma passion qui est la pâtisserie, l'écriture… etc.”

4) Ne pas craindre de se faire rejeter

On apprend de nos erreurs et c’est normal. Il faut croire en soi et persévérer jusqu’à réussir. Rappelez-vous Einstein, le plus grand génie, toutes générations confondues, a refait son bac sept fois !
Et bien avant que Mark Zuckerberg soit connu, grâce à Facebook, il avait conçu plusieurs jeux vidéo et réseaux sociaux, en vain.
Outre, J.K Rowling, avant de devenir l’écrivaine la plus riche, s’est vu refusé son livre Harry Potter à douze reprises, par des maisons d'édition.
Et pourquoi aller si loin ? L’enfant ne tombe-t-il pas mille fois avant de réussir à marcher correctement ?

5) Persévérer - Ne pas remettre au lendemain :

Si vous rencontrez des difficultés, en travaillant sur un dossier, et que vous vous en éloigner pendant un bout de temps, vous remarquerez que le reprendre est encore plus difficile.
De même pour votre projet à long terme. Rien n’est acquis en claquant des doigts.
La persévérance porte ses fruits, d’une manière ou d’une autre. De plus, il ne faut pas s’attendre à ce que le projet se réalise instantanément, mais restez motivé et déterminé pour le concrétiser. Armez-vous de beaucoup de patience et ne cédez pas aux tentations qui vous éloignent de votre résolution.
Si votre routine ne contribue pas à la concrétisation de votre projet, songez à changer vos habitudes, et les adapter aux besoins de votre projet.

6) Transformer un projet en To Do List

Pour faciliter la réalisation de votre projet à long terme, divisez-le par étapes, en forme de petits objectifs atteignables à court terme.
Consacrez, par exemple, 2 heures par jour pour l’élaboration de votre projet.
Ensuite, créez un rapport mensuel pour constater l’avancée. Vous verrez, plus vous obtenez des résultats, plus vous gagnerez en confiance et serez fier de vous.
Réussir un projet à long terme nécessite du temps. Ne procrastinez pas, si vous êtes à mi-chemin.
Ayez de la gratitude envers vous-mêmes, et félicitez-vous pour la moindre petite avancée accomplie. Par exemple : combien avez-vous gagné en expérience, quelle somme avez-vous mis de côté, pour ce projet… en ce laps de temps.
Il y a un an, vous n’aviez pas ce que vous avez aujourd’hui et vous n’étiez pas le même !

7) Ne pas se décourager

Il faut avoir du courage pour oser s’ouvrir à de nouvelles opportunités, en dépit de la peur de sortir de la zone de confort.
Se préparer sans agir et sans dépasser vos peurs, ne vous mènera pas au progrès.

8) Ne pas sous-estimer sa capacité

Et enfin, il faut être déterminé et croire en soi pour réussir. L'individu ne connaît ses capacités que lorsqu’il entreprend une certaine discipline et en atteignant son résultat. Travaillez et développez votre confiance en vous.

Conclusion

La motivation, la persévérance et vos WHY sont la clé de l’accomplissement d’un rêve. Mais face aux aléas de la vie, on ne peut pas garantir de rester motivé. Si vous ne pouvez pas supprimer les obstacles rencontrés, contournez-les et faites-en votre force pour réussir. Vous pourrez obtenir ce que vous voulez, si vous le désirez pleinement et que vous vous relevez chaque fois que vous tomberez, sans jamais abandonner.
Seuls vos pensées et croyances vous limites et vous emprisonnent, alors pensez grand, rêvez grand car vous le valez bien !!